mardi 8 avril 2008

Question existentielle

Il y a des jours comme aujourd'hui où je me pose des questions quant au choix de mon travail... Je me demande si j'ai bien choisi ma branche. Des fins de journées comme celle-là où je me dis que dans le boulot de commercial, on est là pour vendre n'importe quelle m..... aux clients, l'important au bout du compte, ce sont les chiffres de fin de semaine. On nous rabat les oreilles du slogan "vendre le bon produit au bon client", pour ensuite nous remettre dans les dents qu'on a pas assez placé tel ou tel produit. Mon but premier quand je commence une journée, c'est de proposer le produit qui va correspondre au besoin du client, mais apparemment ce n'est pas la bonne façon de faire. Tantôt on va nous féliciter pour notre réactivité puis quand tombe les chiffres de la semaine, on va nous dire qu'on ne correspond pas à la norme de notre coeur de métier. Il y a des soirs où on attend qu'une chose: les vacances...

3 commentaires:

La Fée reset a dit…

Courage petit scarabé, il y a des jours avec et des jours sans! Mais l'important c'est de te dire que tu fais partie de cette espèce en voie de disparition que sont les commerciaux à états d'âmes, qui font que tes clients apprécient que tu n'essaies pas de leur vendre ta maman! Tu fais bien ton job, c'est le système qui est à revoir !

l'ourskikikorrige a dit…

Et bien, petit coup de blues... C'est bon signe ! Et oui, tant que tu te poses des questions c'est que tu existes ! Et puis dis toi que par ton job tu as fait sourire plusieurs de tes clients, certes il faut vendre des produits, mais quand le produit arrange le client, c'est Smiley... Le secteur commercial souffre de nombreux stigmates mais tant qu'il y a des bourriques d'ânes comme toi derrière le comptoir, il y a de l'espoir...

Nani a dit…

Allez courage madame
Bisous